dimanche 28 janvier 2007

LE PIN’S : LE GRAND RETOUR….

LE PIN’S : LE GRAND RETOUR….

A la fin des années 90, personne n’aurait osé écrire un article avec un tel titre…

En 2001, certains se seraient risqués à le faire, mais en prenant soin de le ponctuer d’un gros point d’interrogation.

Aujourd’hui au début de cette année 2007, le ton et la ponctuation ont bien changé…

C’est factuel, le pin’s qui avait amorcé voici quelques mois déjà, un retour timide est revenu en force, au tout 1er plan sur la scène des passions qui nous dévorent.

Comment cela a-t-il été possible, et quelles sont donc les raisons qui ont fait que ce phénomène de mode, qui était bien passé, se réveille un jour, et à ce point?.

Le pin’s au départ objet de communication, puis de spéculation, et à la fin de dérision, était carrément condamné à mort, or aujourd’hui il se met à renaitre miraculeusement de ces cendres….. Sur le chemin de la guérison, il retrouve une santé qu’on ne lui avait pas connue depuis longtemps!!!.

Les raisons sont sans aucun doute multiples, et chacun dans ce domaine y va de sa version et de son interprétation…en avançant des hypothèses, quelques explications, et en se risquant même à faire des prospectives sur l’avenir…

Le démarrage du phénomène pin’s, date de 20 ans déjà, et les anciens qui l’ont bien connu, ne l’avaient pas totalement abandonné, même si beaucoup effectivement ont dû marquer une pose notable, souvent de quelques années, en faisant même à l’objet de leur passion, quelques infidélités.

Ces mordus de la première heure, qui hier encore, étaient souvent traités de ringards par beaucoup de gens "raisonnables" ; sont les tout premiers surpris de la reprise du phénomène : il y a bien une nouvelle génération de collectionneurs, à leur tour piqués par le virus…et il y a comme un effet d’entrainement et démultiplicateur sur tous les acteurs, les pointus comme les débutants.

On s’est mis pour beaucoup d’entre nous, à faire le ménage, à modifier le rangement de ses tableaux et vitrines, après les avoir tout d’abord ressortis, puis bien dépoussiérés, on les a fait reprendre sans complexe une place de choix dans notre décor, et on s’aperçoit avec plaisir qu’ils ont finalement bien vieilli.

Après cette crise qu’on a tous déploré, à nouveau on consacre du temps, de l’argent et de l’énergie à cette passion.

On courre les brocantes, bourses d’échanges et salons multi collections, on surfe sur le net, à la recherche des pièces entrevues un jour, mais qui pour diverses raisons, sont passées sous notre nez.

On se prend à redécouvrir des vertus à cet objet que l’on croyait bien connaitre, et force est de se rendre à l’évidence, on en apprend tous les jours car il existe bien une "culture pin’s"….

La communication par l’objet, pour les sociétés, les associations, les évènements culturels et sportifs, s est faite dans son temps par le biais du pin’s, et il ne faut pas oublier qu’en même temps, c’est le pin’s qui a permis aux gens de communiquer à nouveau, et par la même de favoriser les échanges, et de faire même très souvent s’abaisser les barrières sociales.

On éprouve les uns et les autres, la société en général, de la nostalgie à évoquer ce temps là, et c’est je crois parce qu’on a, trop longtemps souffert de cette crise et de ce manque, qu’à nouveau on a soif de communication, d’échange et de reconnaissance.

Le pin’s en ce sens est magique, il est irremplaçable et n’a d’ailleurs jamais été remplacé, c’est pour cela, qu’à nouveau, il reprend une place de choix dans notre vie.

2 commentaires:

Jean-Paul Adam a dit…

Eh non Bernard, le pin's n'est pas mort ! Nous ne sommes pas des archéologues mais des collectionneurs bien dans leur époque. Nous sommes d'ailleurs nombreux à utiliser les moyens modernes (commme ce blog) pour communiquer entre nous et faire partager notre passion. La mode étant passée, le pin's moins convoité qu'il y a une quinzaine d'années retrouve sa vocation première. Je me promène en permanence avec un pin's sur ma veste (celui de l'année en cours du salon de Louviers) et j'invite tous les collectionneurs à en accrocher un sur leurs vêtements, pour affirmer leur identité.

mic57 a dit…

J'avais pourtant cru entendre parler de la mort du pin's annoncée pour fin 2006...